Ferrosteph en Chine Chine
27/12/04 : Benxi, 1ers contacts avec la vapeur chinoise sous pression.

Nous voici donc enfin au contact avec des vapeurs vives! Après une nuit passé dans des couchettes molles, par 23 degrés, et pendant laquelle je n'ai pas vraiment dormi, nous avons fait 50 km en bus. La neige vient juste d'être dégagée - hier la route était barrée - par des commandos de travailleurs et nous sentons la différence de température.


La guide locale est montée dans le bus. Ici, suite à un accident avec un touriste, nous sommes obligés de suivre un guide local qui décidera des endroits ou nous pouvons aller.. Cela ne sera pas toujours facile car elle n'a pas le même avis sur la chose, et nous découvrirons rapidement les talents de négociatrice de notre guide à nous....

 Premiers filets de vapeur en vue. C'est le point central - pas vraiment le dépot - des manoeuvres : on peut y faire de l'eau et du charbon, et le poste de commandement est tout proche.  Bon oui, il y a des diesels...  Mais en voilà, des vapeurs. C'est encore l'heure pour 2 ou 3 machines d'être au dépôt.  Nous commencons à mitrailler les engins.
 Voici le 1er qui passe en roulant  C'est là que je me souviens pourquoi j'aime la vapeur :  ces locos (des SY) ne font pas du bruit mais de la musique!  On n'a pas trop de chance avec le soleil, ..
 mais les appareils de photos se réchauffent ..  au fur et à mesure que nous mitraillons les convois qui passent,..  .. la plupart tractant les poches de fonte en fusion.. Attention c'est très chaud!  Dans cette partie de l'aciérie circulent une 15aine de ces SY.
 Dans d'autres parties de l'usine on a pu voir des locos diesels. Et ici aussi la vapeur ..  .. va un jour être remplacée par des nouvelles locos.  Nous en verrons d'ailleurs une qui est à l'épreuve du terrain pour vérifeir que tout est ok.  Par cycles liés à celui des hauts fourneaux, les engins viennet prendre de l'eau.
 Un soleil timide permet enfin d'avoir des panaches plus éclatants  Cette SY va aller s'accrocher à un train en cours de remplissage  Les membres du groupe vont finir par m'appeler Mr Thermomètre, mais ils seront très content de savoir que là, c'est -12°C (et il est midi!)  La loco refoule.
 Après une longue attente, cette loco va me permettre de faire une 1er vidéo, dont les sons sont vraiment un délice. Elle va avoir un peu dur à décoler son train, le rail étant glissant...  Nous allons aussi nous balader en stoemelinx, car d'autres coins de l'usine sont intéressants.  Nous y verront l'ancêtre à coté de la petite jeune!  Même les poches vont être remplacées!
 C'est vraiment un environnement industriel incroyable.  Ici, une diesel d'un autre genre..

Après avoir vu ces locos là, nous irons faire un petit tour dans le grand dépot, ou nous verront aussi des "crocodiles" version Benxi SteelWorks. Ensuite après un nouveau trajet en bus, ce sera à nouveau un train de nuit, mais cette fois pour nous rendre à Chifeng, promesse d'un autre univers ferroviaire : la ligne du Jitong Railways..

Les autres reportages

Benxi, 1ers contacts avec la vapeur chinoise sous pression.
On approche des Jitongs Railways
Un échantillon des locos diesels des CNR
Quelques locos électriques des CNR et de chemins de fer privés
Le Musée National des Chemin de fer chinois.
Visite au plus grand dépôt vapeur du monde : Daban
Faisons d'une pierre deux coup : vapeurs et électriques!
Visite d'une deuxième aciérie : Handan
La passe et le col de Jingpeng
Les 13 mines de Pingdingshan et leur réseau privé
Une conclusion tout en beauté métrique : le Yinghao Coal Railways

Retour haut de page

Les autres reportages apparentés

Le Musée National des Chemin de fer chinois.